Le point CDF #5 : Un match référence à Nice

Pas de match pour la NF2 ce week-end.

Cavigal Nice 58 – 85 U18 PVBC :

Sur place dès le samedi soir avec les U15, qui grâce au hasard du championnat, jouent l’une après l’autre.

Le Jour J, les U18 sont gonflées à bloc. La concentration et l’adrénaline sont déjà présentes une heure avant la rencontre. Dans le vestiaire, la crainte et l’angoisse se sont vues refuser l’accès. Les roses et bleues rentrent dans le processus match avec une motivation collective débordante. Juste à voir leurs visages en sortie de vestiaire. Elles débarquent sur le parquet en courant l’une derrière l’autre, prêtes à rentrer dans ce match pour en découdre face à cette belle équipe de Nice.

Le premier quart temps est à l’image du préambule, les U18 se jettent dans la bataille à dix ! Toutes très impliquées et appliquées. L’agressivité est le mot d’ordre et Nice se voit surprit (9-22).
Un jeu d’attaque collectif qui ne laisse aucun répit à la défense niçoise. La balle circule beaucoup, les filles exploitent toutes les opportunités et concluent grâce à une adresse insolente (1 tir loupé dans le premier QT). Nice réagit vite et cherche à ne pas se faire distancer. La bonne défense Voironnaise complique les choses, mais Nice pousse et sanctionne toutes les petits erreurs de nos filles. (15-27 à la fin du 1er QT).

Le deuxième QT est inauguré par un 5-0 des locaux (20-27). Nice ne capitulera pas et redouble d’énergie pour faire déjouer nos U18. La tactique est payante, les visiteuses se voient trop tendres et encaissent panier sur panier. Nice ne loupe plus grand chose, marquant même de gros tirs grâce à cette euphorie qui porte l’équipe rouge. Elles passent devant 34-33 à 2′ de la fin du quart.
Les roses et bleues n’abdiquent pas, elles jouent yeux dans les yeux sur cette fin de mi-temps et passent à +3. Mais Diaba Konaté clôt ce premier acte avec un tir au Buzzer à 3 points pour finir sur une égalité parfaite 39-39.

Dans le vestiaire, nos filles ont compris la leçon, les têtes sont hautes, les regards vifs, les bustes droits. Elles ne veulent pas se laisser faire et accepter que Nice prenne la main.

Le début de ce 3ème QT montre que l’équipe du PVBC ne laissera aucune seconde de répit aux adversaires et à elles mêmes. Elles lancent cette deuxième mi-temps par un 0-10. Le banc Voironnais est débout à chaque panier, l’adrénaline et la cohésion sont l’essence de cette deuxième partie. Les filles jouent juste, retrouvent de l’adresse et gèrent ce QT3 pour finir à +13 (50-63).

Les U18 veulent finir les choses et ne laisser aucune chance à Cavigal de revenir dans ce dernier acte, elles mettent les moyens collectivement pour faire briller les individualités. Un dernier QT de haut niveau défensivement, les R&B enchainent stop sur stop d’un côté du terrain, pour totalement se libérer de l’autre côté en scorant. L’écart grandit, l’équipe ne fait qu’un, tout le monde est impliqué, toutes les filles amènent un plus à la rencontre. Fin du match 58-85 face à une belle équipe de Nice.

Ce match est un match référence qu’il faudra réussir à renouveler. Nous pouvons féliciter le travail fait par le staff du pôle France et du centre de formation, notamment les coachs U18 : Béranger et Quentin. Le chemin est encore long, il faut se nourrir de ces victoires et continuer de travailler pour faire ce genre de prestations le plus souvent possible.
Les filles ont montré un tempérament et un investissement extrêmement grand. Ce match vient clôturer un beau week-end de partage et de cohésion. Et qui mise à part elles, peuvent le mieux en parler ?

« On a eu une bon état d’esprit individuellement et collectivement du début à la fin, même dans les moments plus difficiles. » Danaelle Thibaud

« Un très bon état d’esprit qui a permis une très belle prestation ! Beaucoup de joie et de « magie » dans ce match. » Manon Burdet

« Chaque semaine de dur travaille mérite sa récompense. Cette état d’esprit montre les valeurs que l’on a, l’envie et la motivation que l’on veut montrer à l’extérieur, cette image doit rester dans la tête des spectateurs et dans notre tête. » Emma Piotin

« Un week-end sur la côte d’azur qui nous a permis d’arriver sur le parquet déterminées, les coachs inclus ! Nous avons su dérouler notre jeu, ne jamais baisser les bras, et rester concentré tout le long. Nous avons vécu un moment intense en équipe ! À poursuivre sans modération ! » Fiona Coldepin

« Nous étions motivés et ça c’est ressenti sur le terrain, on a eu des moments difficiles mais on a su relever la tête et être toutes ensembles jusqu’au bout. » Charlotte Baraffe

« Dans l’envie nous avons été plus tueuses que l’adversaire, c’est sûrement ce qui a fait notre force, en plus du jeu collectif. » Aurore Grimaud

« Tout le monde a amené son petit plus. L’adrénaline était présente tout le match ! J’ai passé un super week-end et j’ai plein de souvenirs dans la tête ! » Raphaelle Morata

« C’était « le » match référence sur lequel il faudra s’appuyer pour avancer dans ce championnat. Gagner un match comme celui-là fait ressortir l’état d’esprit collectif et nos autres qualités qui nous porterons tout au long de ce parcours.  » Maéva Lavorel

« Nous avons connu une période de faiblesse, ce n’est pas ce qui nous a arrêté. Bien au contraire ! On en est ressorti encore plus soudé, on a relevé la tête et ça nous a permis de faire cette deuxième mi-temps de folie !! » Sophie Martinez

Laisser un commentaire